Monthly Novel #02 – Blazblue

Bienvenue à tous pour ce nouvel article de Monthly Novel, toujours avec votre chère Melody qui bosse même les jours fériés.

Et pour ce mois-ci, on va partir dans le monde de la baston, dans un certain Blazblue. Certain ? Je ne suis pas sûr car on en arrive à deux séries pour ce dernier.

Hé oui, non contente d’être désormais l’une des licences du jeu de versus fighting les plus reconnues, sortie tout droit de l’imagination du créateur de Guilty Gear (mais ça, ça ne nous concerne pas), la série des Blazblue possède deux adaptations dans le monde du Light Novel : la série des Phase Shift et la série principale.

Il est aussi intéressant de noter qu’un volume précédant la série des Phase Shift a été publié, nommé Phase 0. Et c’est celui-ci que je me propose de vous analyser aujourd’hui.

Comme d’habitude, commençons par le scénario :

« Ragna the Bloodedge. Cet homme est surnommé « Le Faucheur » et possède le pouvoir de l’Azure Grimoire. Seulement, il se réveille dans un endroit inconnu et a perdu l’Azure Grimoire ainsi que sa mémoire.

Dans ce monde inconnu, il rencontre Celica, une fille capable d’utiliser la magie de soin, et Mitsuyoshi, un guerrier thérianthrope. Leur voyage est intimement lié à la Bête Noire, un être qui dirigera l’humanité à sa perte. Cependant…

L’histoire de la série populaire de jeux de combat, Blazblue, auparavant mentionnée dans l’histoire originale, est sur le point d’être dévoilée. L’histoire officielle menant là où tout a commencé est enfin arrivée ! »

Pour ceux qui connaissent déjà le jeu vidéo, vous serez enfin contents de savoir ce qui se cache derrière tous les termes que l’on vous balance dans les textes et sur ces 100 ans qui se déroulent avant les évènements du jeu. Pour les autres, même s’il s’agit déjà d’un élément explicatif, ce synopsis peut aussi montrer et pourquoi pas vous attirer dans cet univers. Très bon choix.

Personnages :

Ragna the Bloodedge : Comment ne pas le connaître. C’est le héros principal de toute l’histoire entière de Blazblue. Je vais juste le décrire par rapport au LN. Amnésique, il sera le point de départ de beaucoup d’éléments dans l’histoire, qui ont même lieu 100 ans après. Autant dire que sans lui, rien ne serait arrivé. Et c’est pour dire, j’aime bien son chara-design et le fait que ce soit un héros malgré lui. Il n’a jamais demandé à faire partie de l’histoire. C’est donc un personnage plutôt différent de la moyenne qui nous est proposé.

Celica A. Mercury : Une connaissance de Ragna. Si ce tome montre que leur histoire ne s’étend pas sur des kilomètres de texte, on voit quand même qu’elle possède son petit charme à elle et possède aussi son importance dans l’histoire. Je n’expliquerai pas son pouvoir en particulier, vu qu’il a des liens dans toute l’histoire et mène à des tas de spoilers.

Mitsuyoshi : Guerrier thérianthrope, spécifiquement un homme-chat. Il est aussi très lié à l’histoire suivant ce tome, donc je vais éviter d’en parler. Disons juste que c’est un guerrier très puissant et très habile avec les mots. (Oui, j’ai compris, ne plus rien dire.)

L’univers :

On ne peut vraiment le décrire, vu que les héros se baladent à travers une multitude de zones. A savoir que ces zones, même variées, sont bien amenées et intéressantes au niveau scénaristique. Rien à redire.

Lecture totale :

C’est un vrai moment de lecture, rafraîchissant par rapport à d’autres LNs, car celui-ci fait totalement l’inverse. Pas de zone importante, des personnages variés et haut en couleur sans qu’ils possèdent de fonctions prédéfinies. Le tome peut paraître long mais est friand en contenu, vu qu’il est en partie explicatif pour ceux qui connaissent le jeu. Un bon LN pour passer le temps.

Niveau adaptations, partons sur le manga et l’animé.

Comme le LN, le manga possède plusieurs séries : Remix Heart, Chilemical Complex et Phase Shift. Le premier est une histoire secondaire, dans le style des Phase Shift, le second est une adaptation de l’histoire développée dans le jeu Calamity Trigger, le dernier reprenant le style des LNs Phase Shift.

Je vous conseillerais donc de lire Remix Heart si vous voulez avoir plus d’informations, même s’il s’agit plus d’une chronique durant les années d’études de Noel. Quant à Chilemical Complex, il est très fidèle au jeu, et donc peut vous séduire plus que le Light Novel, qui fait un résumé aussi complet. Cependant, le manga s’arrête à la fin de Calamity Trigger, contrairement au LN. Pour la série Phase Shift, je n’ai pas d’infos car la série semble être arrêtée depuis un bon moment (après avoir publié un seul chapitre), donc je ne peux que vous conseiller de lire le LN.

Niveau animé, on a eu le droit récemment à Blazblue Alter Memory, une adaptation des jeux Calamity Trigger et Continuum Shift. Elle est un peu moins précise que le manga ou le LN, et comporte aussi un peu de fan-service, ce qui fait que l’anime vise principalement les joueurs que les personnes n’ayant pas entendu parler de la série avant. Enfin, le style est très bien fait, et la bande-son est magistrale tout en étant originale.

Repassons dans le monde des LNs en reprécisant que la série des Phase Shift est toujours un bon moyen de répondre à la plupart des questions que vous aurez durant tout l’histoire principale. Les LN sont aussi précis que le manga, un bon point.

Bilan des courses :

Phase 0 est une bonne lecture et permet de s’introduire légèrement à l’univers massif de Blazblue. Phase Shift continue l’histoire chronologiquement, la série principale reprend l’histoire des jeux mais Phase 0 dévoile déjà des éléments du jeu pour mieux le comprendre.

Le manga est une bonne idée pour s’introduire à la série principale sans passer par le jeu, et possède une série originale. Dommage que Phase Shift se soit arrêté.

L’anime est plus axé pour les fans mais est aussi précis niveau scénario.

Et pourtant, pour une fois, je vous conseille, non pas d’aller voir soit le LN, soit les autres adaptations, mais de les voir toutes et de faire principalement les jeux. Les jeux, profitant du fait qu’ils contiennent l’histoire originelle, permettent vraiment d’être impliqué dans l’histoire.

Donc, intéressez vous à Blazblue, que ce soit par une simple adaptation littéraire ou visuelle ou par les jeux. Cette série est sûrement la plus vaste à étudier et possède encore beaucoup de zones d’ombres malgré tout ce qui a été déjà dévoilé.

Crédits :

Arc System Works, le studio à la base des jeux vidéos Blazblue.

Komao Mako, l’auteur des LNs et Yuuki Katou, l’illustrateur.

Akao Deko Mori Toshimichi, l’auteur du manga Remix Heart et Sumeragi, l’artiste.

Kobayakawa Haruyoshi, l’artiste du manga Chilemical Complex.

Toshimichi Mori, l’artiste du manga Phase Shift.

Funimation, Hoods Entertainement et Lantis pour l’adaptation animée.

Crédits spéciaux pour Ishiwatari Daisuke, créateur des séries Guilty Gear et Blazblue, et compositeur de renom.

Cet article, publié dans Critique, Light Novel, Monthly Novel, Série, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s